R E D

by webbarkowski

The intensity of a woman’s work
Louise Bourgeois (1911-2010), an artist who continues to inspire. Her work is yet to be tamed. I discovered her a long time ago…

Always red. Red, a symbol of joy in India. Red like the drawings of Louise Bourgeois, this French artist who settled in the States became an American. She tried her hand at everything from sculpture to drawing… gradually worked her way to become a celebrity. The entire new generation today relates to her. She inspires feminists with her work on the mother, the woman, on eroticism. She adorns several places in the world with her spider installation. She left this world in 2010, leaving behind her a colossal work, a special manner of seeing the world.
The continuity, consistency with which this woman worked leaves many in admiration of her, like me. Her genius was to take up varied themes while maintaining the same entity. Her drawings reflect it… their simplicity is their strength. A certain intensity emerges from them, the same trend, the same mind. The Louise Bourgeois mind, who refused to be known as a “surrealist”.

L’intensité d’une œuvre de femme
Louise Bourgeois (1911-2010), une artiste qui continue d’inspirer. Son œuvre s’apprivoise. J’en ai fait la découverte il y a déjà longtemps…

Rouge, toujours. Rouge, symbole de la joie en Inde. Rouge, comme les dessins de Louise Bourgeois, cette artiste française, naturalisée américaine. Celle qui touche à tout, de la sculpture au dessin… évolue peu à peu avant de voir sa notoriété exploser. Toute une franche de la génération suivante se réfère aujourd’hui à elle. Elle inspire les féministes avec son travail sur la mère, la femme, l’érotisme. Elle orne plusieurs places du monde avec ses araignées en guise d’installation. Elle s’en est allée en 2010 laissant derrière elle un travail colossal, une manière de voir le monde particulière.
La continuité, la constance avec laquelle cette femme a mené son œuvre en laisse plus d’un en admiration. Et je fais partie d’eux. Son génie a été d’aborder des thèmes variés tout en gardant la même unité. Ses dessins le montrent… leur simplicité est leur force. Une intensité s’en dégage, une même courbe, un même esprit. Celui de Louise Bourgeois, celle qui refusait de s’appeler « surréaliste ».

Louise Bourgeois et le rouge - Inspiration pour Valérie Barkowski