Tanger – portrait of a city

by webbarkowski

Tanger is a bright, sunny city. Its blue sky lights up everything. It attracts. It summons you back. I drown in its shades which thrive near the town harbour.
Tanger, the moroccan gateway looking towards Europe. I love spending time there, allowing myself to be transported to the Kasbah, in its sinuous corners. I know that I am not the only one. There are keen visitors who come to Tanger, like Paul Bowles several decades ago. Around him, gravitated other intellectuals, fascinated by literature, beauty and also by Morocco. Moreover, does not one say of Tanger that it is the « city of foreigners»? Because it was colonised, because it stretches its arm out to the Gibralter strait. Henri Matisse painted some of his most beautiful paintings…Why? Mainly thanks to the influence of this simple and contagious light. When I am at café Haffa, a place I love, the ambience makes me travel into the past. It makes me experience life of “these days”, have a taste of the daily routine of Paul Bowles or Henri Matisse. Only for a few moments.

Tanger, portrait de ville.
L’éclat est vif à Tanger. Le bleu du ciel éclaircit tout. Il attire. Il fait revenir. Moi, je me noie dans ses nuances qui s’épanouissent près du port de la ville.
Tanger, cette porte du Maroc tournée vers l’Europe. J’aime y passer, me laisser emporter dans la kasbah, dans ses coins sinueux. Je sais que je ne suis pas la seule. Nombreux sont les passionnés venus à Tanger. Comme Paul Bowles il y a plusieurs dizaines d’années. Autour de lui, ont gravité d’autres intellectuels, captivés par les lettres, par la beauté et aussi par le Maroc. D’ailleurs, ne dit-on pas de Tanger qu’elle est la “ville des étrangers”? Parce qu’elle fut tour à tour colonisée, parce qu’elle tend le bras au détroit de Gibraltar. Henri Matisse y peignit quelques-unes de ses plus belles toiles… Pourquoi? Surtout grâce à l’influence de cette lumière, de cette beauté simple et contagieuse. Quand je suis au café Haffa, un endroit que j’adore, l’ambiance du lieu me fait voyager dans le passé. Elle me fait goûter à la vie d’autrefois, au quotidien de Paul Bowles ou d’Henri Matisse. Pour quelques instants seulement.

city-tanger-morocco-travel-barkowski-1

city-tanger-morocco-travel-barkowski-1

details-ville-tanger-morocco-travel-barkowski-2