Thai Travel diaries

by VB

Thailand

The echo of the destination. A change of route. A deviation. Initially, this trip took us to Myanmar. When several testimonies made us consider northern Thailand for its beauty, its tranquility, its serenity. Descriptions that we found so strong and present in this region still little visited.
L’écho de la destination. Un changement d’itinéraire. Une déviation. Initialement, ce voyage nous emmenait au Myanmar. Quand plusieurs témoignages nous ont fait envisager la Thaïlande du nord pour sa beauté, sa tranquillité, sa sérénité. Des descriptions que nous avons retrouvées si fortes et présentes dans cette région encore peu visitée.

Step after step

Etape après étape

thailand travel diaries 1

Bangkok

The landing took place in Bangkok. A city already visited. A capital that speaks to me little, which I have not yet found the hidden face that could seduce me. Maybe I do not have the right keys to understand it? We stayed there 24h … A stroll in China Town, in the old town. I kept in mind the past memory of the house of Jim Thompson, businessmen and American adventurer, whom I had already visited.

Bangkok

L’atterrissage a eu lieu à Bangkok. Une ville déjà visitée. Une capitale qui me parle peu, dont je n’ai pas encore trouvé la face cachée qui pourrait me séduire. Peut-être n’ai-je pas les bonnes clés pour la comprendre ? Nous y sommes restés 24h… Une balade dans China Town, dans la vieille ville. J’ai gardé en tête le souvenir passé de la maison de Jim Thompson, hommes d’affaires et aventurier américain, que j’avais déjà visitée.

Chiang Mai

A second flight takes us to Chiang Mai where my impression changes completely. I loved this city, the simple, pleasant life, the warmth of its inhabitants. The old city like the news seduced me. The trendy area, the bars, the shops, the pastries … I tasted so many local specialties. I loved the evening reunion, the ones that lead to tango nights. A mix of cultures in the heart of Asia.

Chiang Maï

Un second vol nous transporte à Chiang Maï où mon impression change du tout au tout. J’ai aimé cette ville, la vie simple, agréable, la chaleur de ses habitants. La vieille ville comme la nouvelle m’ont séduites. Le quartier branché, les bars, les boutiques, les pâtisseries… j’ai goûté tant de spécialités locales. J’ai aimé les retrouvailles du soir, celles qui mènent à des soirées de tango. Un mix de cultures en plein cœur de l’Asie.

thailand travel

Mai Salong

The journey continues, passing by Chiang Rai, then Maï Salong with a mandatory stop at Baan Dam, the black house, the lair of the artist Thawan Duchanee. A mystical place as much as strange and fascinating. We stay nearby, in an eco lodge with a view of the valley. The place gives us the desire to explore so much that the next day, we ride a scooter on the border of Myanmar and leave on deserted roads: the jungle, breathtaking landscapes and feeling of grandeur and freedom. A beautiful crossing, full of emotions and beauty.

Maï Salong

Le périple se poursuit, passe par Chiang Rai, puis Maï Salong avec une halte obligatoire au Baan Dam, la maison noire, l’antre de l’artiste Thawan Duchanee. Un endroit mystique autant qu’étrange et,fascinant. Nous logeons non loin, dans un eco lodge avec une vue sur la vallée. Le lieu donne l’envie d’explorer si bien que le lendemain, nous enfourchons un scooter à la frontière du Myanmar et partons sur des chemins déserts : la jungle, des paysages à couper le souffle et ce sentiment de grandeur et de liberté. Une traversée magnifique, remplie d’émotions et de beauté.

The Golden Triangle

Always in two wheels, we discover the plantations of tea, coffee. The enchantment remains and the stories intersect, like that of the Golden Triangle region that we join. The Golden Triangle? This meeting point between Thailand, Laos and Burma, the world’s leading producer and exporter of opium. Yesterday again, the traffics were answered from one jungle to another, from one meander of the Mekong river to the other. The night in Chiang Khong makes us almost touch Laos but we decide to stay in this northern Thai that has not yet revealed all its secrets.

Le Triangle d’Or

Toujours en deux roues, nous découvrons les plantations de thé, de café. L’enchantement demeure. Les histoires se croisent, comme celle de la région du Triangle d’Or que nous rejoignons. Le Triangle d’Or ? Ce point de rencontre entre la Thaïlande, le Laos et la Birmanie, la première région productrice et exportatrice d’opium au monde. Hier encore, les trafics se répondaient d’une jungle à l’autre, d’un méandre du fleuve Mékong à l’autre. La nuit à Chiang Khong nous fait presque toucher le Laos mais nous décidons de rester dans ce nord thaïlandais qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

thailand travel 2

Chiang Khong

Chiang Khong is a modest city. It seems abandoned so that the walks are solitary in the lanes lined with traditional wooden houses. The charm operates even if I dream of going down the river, to join the country opposite, to go further.

Chiang Khong

Chiang Khong est une ville modeste. Elle semble abandonnée si bien que les promenades sont solitaires dans les ruelles bordées de maisons en bois traditionnelles. Le charme opère même si je rêve de descendre le fleuve, de rejoindre le pays d’en face, d’aller encore plus loin.

Phayao and Phrae

Nevertheless, we take the road, direction Phayao. Some say that we see the most beautiful landscapes. Too many expectations often give rise to disappointment … Personally, I preferred the intimacy of scooter rides in more isolated landscapes. In Phayao throne a huge lake. Splendid but the stage is not essential in my eyes. In Phrae, on the other hand, the halt was obligatory for me … It is here that indigo clothes are made for decades. Everything is scattered there. Temples, old houses. Once again, the scooter makes the visit easier and more enjoyable.

Phayao et Phrae

Pourtant, nous prenons la route, direction Phayao. Certains disent que l’on y voit les plus beaux paysages. Trop d’attentes donnent souvent lieu à de la déception… Personnellement, j’ai préféré l’intimité des balades en scooter dans des paysages plus isolés. A Phayao trône un énorme lac. Splendide mais l’étape n’est pas aussi indispensable à mes yeux. A Phrae par contre, la halte était obligatoire pour moi… C’est ici que se font les vêtements indigo depuis des décennies. Tout y est éparpillé. Les temples, les maisons anciennes. Encore une fois, le scooter rend la visite plus simple et agréable.

Lamphang

Back to walking in Lamphang, a charming little town where several days are spent along the river, in the narrow streets. The time is suspended a few moments before we go back to Bangkok. It’s the end
of the trip, already.

Lamphang

Retour aux balades à pied à Lamphang, une petite ville charmante où plusieurs jours se passent le long de la rivière, dans les petites ruelles. Le temps se suspend quelques instants avant que l’on ne reparte vers Bangkok. C’est la fin du voyage, déjà.

Impressions of Northern Thailand

If the ancient temples are majestic beauty, the most recent ones seemed so ugly … In this part of the country, the temples are everywhere and it is essential to select them well to privilege the most touching. I loved being on the lookout to discover the traditional houses that have become rare inthis region. The hotels we stayed at were simple and welcoming. I felt in the heart of the country, close to the street, people. I was impressed by the creativity of the young Thai generation who incorporated global trends into their lifestyle. Cafes, pastries, guest house … many places are trendy modern while keeping prices affordable. As with every trip, I wandered in the markets. I enjoyed it. Fruits, dried fruits, vegetables, teas, herbal teas … everything made me want. I tasted, tasted and especially dried mangoes. My big disappointment of the trip concerns the textile. The few older fabrics seen seemed to me poor, rude. The people living in the mountains still wear folk clothes but these seem to have lost their grace. Maybe I did not look deep enough? The craftsmanship also seemed to me impoverished. Yet, the know-how is still alive but where is it hiding? The stalls are flooded with Chinese products … there too.

Impressions de Thaïlande du Nord

Si les temples anciens sont majestueux de beauté, les plus récents m’ont semblé si laids… Dans cette partie du pays, les temples sont partout et il est essentiel de bien les sélectionner pour privilégier les plus touchants. J’ai aimé être à l’affût pour découvrir les maisons traditionnelles devenues rares dans cette région. Les hôtels où nous avons logé étaient simples et accueillants. Je me suis sentie au cœur du pays, proche de la rue, des gens. J’ai été marquée par la créativité de la jeune génération thaï qui a incorporé les tendances mondiales dans son mode de vie. Cafés, pâtisseries, guest house… beaucoup d’endroits sont branchés, modernes tout en gardant des prix abordables. Comme à chaque voyage, j’ai déambulé dans les marchés. Je m’y suis régalée. Fruits, fruits séchés, légumes, thés, tisanes… tout me donnait envie. J’ai goûté, dégusté et particulièrement les mangues séchées. Ma grande déception du voyage concerne le textile. Les quelques tissus plus anciens aperçus m’ont semblé pauvres, grossiers. Les populations vivant dans les montagnes portent encore des vêtements folkloriques mais ceux-ci semblent avoir perdu leur grâce. Peut-être n’ai-je pas cherché suffisamment en profondeur ? L’artisanat aussi m’a semblé appauvri. Pourtant, le savoir-faire est toujours vivant mais où se cache-t- il ? Les étales sont inondées de produits chinois… là-bas aussi.