Isabelle Eberhardt

by webbarkowski

A woman. A force that impresses with her freedom of action, thought and reflection. A fascinating writer, human and passionate. A fascinating person who has always intrigued me.
Une femme. Une force qui séduit par sa liberté d’action, de pensée et de réflexion. Une écrivaine passionnante et un être passionné. Une personne fascinante qui m’intrigue depuis toujours.

isabelle-eberhardt-portraits

An unusual life. A destiny. A rebel, a symbol of freedom. A woman above all, born in 1877 … Isabelle Erberhardt. Her existence is a stream of events, strong positions and affirmations of herself. She chose her life and how to lead it, even her nationality became a personal choice. Born in Switzerland from a Russian-German mother and a Armenian father, French by marriage, it is Algeria that she chose as home. Muslim by heart as she attends the native islamic communities of Bône, it will eventually convert her to become muslim.
Une vie atypique. Une destinée. Une rebelle, un emblème de liberté. Une femme avant tout, née en 1877… Isabelle Eberhardt. Son existence est un torrent d’événements, de prises de position, d’affirmations d’elle-même. Elle choisit toute sa vie et la façon de la mener, jusqu’à sa nationalité. Née en Suisse, de mère russe-allemande et de père arménien, française par mariage, c’est l’Algérie qu’elle choisit comme patrie. Musulmane de cœur tant elle fréquente les quartiers indigènes de Bône, elle finit par se convertir à l’islam.

isabelle-eberhardt-french-book-grasset-payot-folio-babel-liani-edition

In Algeria, she dresses as a man and lives with nomad tribes before marrying Ehnni Slimane, a French Muslim who was suspected of spying. She escaped an assassination, lives in exile, when back in Algeria she collaborates with a newspaper in the country, became a war reporter … She lives fully, freely, apart from prejudice and all subjection until 1904 when the Oued river turns into torrents and overwhelms the lower town of Ain Sefra where she lived. She perishes in her collapsed house.
En Algérie, elle s’habille en homme, vit en nomade avant de se marier avec Slimane Ehnni, un français musulman longtemps soupçonné d’espionnage. Elle échappe à un assassinant, vit l’exil puis le retour en Algérie, collabore avec un journal du pays, devient reporter de guerre… Elle vit pleinement, librement, en-dehors de tout préjugé et de toute soumission jusqu’en 1904 où le fleuve Oued se transforme en torrents et submerge la ville basse de Aïn Sefra où elle résidait. Elle périt alors dans sa maison effondrée.

isa-erberhardt-joelle-losfeld-edition-sud-oranais-journaliers-au-pays-des-sables

Too young, too soon, but leaving behind valuable and exciting stories with the daily reality of Algeria at the time of the French colonization. She fascinates me and surprise me. She is one of those rare people who subjugate me with their personality and experiences. Even more than a century later, her career remains a feat, a mystery, a testament to her free and independent spirit, guided by her passions. To me, it’s an exceptional person that I would have loved to meet, even if it was only for a few moments, to capture the passion in her eyes.
Trop jeune, trop tôt mais laissant derrière elle des récits précieux et passionnants présentant la réalité quotidienne de l’Algérie au temps de la colonisation française. Elle fait partie de ces rares personnes qui me subjuguent par leur personnalité et leur vécu. Même plus d’un siècle plus tard, son parcours demeure un exploit, un mystère, un témoignage de son esprit libre et indépendant, guidé par ses passions. A mes yeux, c’est un être d’exception que j’aurais tellement aimé rencontrer, ne fut-ce que pour capter quelques instants la fougue dans ses yeux.

isabelle-eberhardt-english-book-edition

 

«Je ne suis qu’une originale, une rêveuse qui veut vivre loin du monde, vivre de la vie libre et nomade, pour essayer ensuite de dire ce qu’elle a vu et peut-être de communiquer à quelques uns le frisson mélancolique et charmé qu’elle ressent en face des splendeurs tristes du Sahara.»

biography-robert-randau-notes-souvenirs-ed-charles-roux-desir-orient-isa-eberhardt

«Nomade j’étais, quand toute petite je rêvais en regardant les routes, nomade je resterais toute ma vie, amoureuse des horizons changeants, des lointains encore inexplorés.»